Retour

Histoire de mauvais numéro

Posté le 8 février 2015 par Marie-Lys Errard dans Blog, histoire du dimanche soir.

Je suis sûre que ça vous est déjà arrivé, à vous aussi !

Histoire de jus de pomme

Posté le 1 février 2015 par Marie-Lys Errard dans histoire du dimanche soir.

Mondialisation de la pomme ?

mondialisation de la pomme

Histoire de Rebecca

Posté le 25 janvier 2015 par Marie-Lys Errard dans histoire du dimanche soir.

Cette fois, je laisse place à une amie pour raconter l’histoire du dimanche soir…

Bouts du monde

Posté le 19 janvier 2015 par Marie-Lys Errard dans divers.

Première publication, les gars !
Un reportage de six pages dans le n°21 de Bouts du monde…

Histoire de parapluie (3)

Posté le 18 janvier 2015 par Marie-Lys Errard dans histoire du dimanche soir.

Fin de l’enquête sur ce thème, toujours aussi palpitant : « pourquoi le parapluie c’est nul »
Pour relire le début, c’est ici !

marie-lys en a marre du parapluie parce que c'est galère

bd humoristique sur la nullité du parapluie

Enquête réalisée sur une idée originale de Colomban

Histoire de parapluie (2)

Posté le 11 janvier 2015 par Marie-Lys Errard dans histoire du dimanche soir.

Suite de l’enquête en plusieurs parties sur ce thème, toujours aussi profond : « pourquoi le parapluie c’est nul »

Si vous avez raté le début, c’est ici, et si vous voulez la suite, c’est

Histoire de parapluie (1)

Posté le 4 janvier 2015 par Marie-Lys Errard dans histoire du dimanche soir.

Une enquête en plusieurs parties sur ce thème très profond : « pourquoi le parapluie c’est nul »

La suite

Histoire de bonnes résolutions

Posté le 28 décembre 2014 par Marie-Lys Errard dans histoire du dimanche soir.

A vos bonnes résolutions, prêts… ?

Histoire de… bientôt les voeux !

Posté le 21 décembre 2014 par Marie-Lys Errard dans histoire du dimanche soir.

Je profite de l’approche de Noël pour vous envoyer mes meilleurs voeux pour ces fêtes de fin d’année ! Soyez joyeux !

Histoire de facteur

Posté le 14 décembre 2014 par Marie-Lys Errard dans histoire du dimanche soir.

Petit facteur presse le pas, l’absurde n’attend pas !